LES GORGES DU VERDON

 » Ici c’est autre chose que loin, c’est ailleurs ! « 

– JEAN Giono –

La corniche sublime (rive gauche) :

Par la route Napoléon, à 1 heure à peine, les gorges du Verdon s’offrent à nous.
La rive gauche – la célèbre corniche sublime – offre sur une trentaine de kilomètres, de magnifiques points de vue sur le grand canyon. Depuis les Balcons de la Mescla jusqu’au lac de Ste-Croix, les points de vue ne manquent pas …

Le Verdon

vuE sur les gorges du verdon, le lac de ste-croix et le plateau de valensole

Le Verdon prend sa source dans la commune d’Allos à 2 335 m sur les pentes de la Tête de la Sestrière. Il parcourt 175 kms dans les départements des Alpes de Haute-Provence et du Var, puis se jette dans la Durance à St-Paul-lès-Durance, commune des Bouches-du-Rhône.
La couleur verte de ses eaux qui lui a certainement donné son nom provient du fluor et des micro-algues qu’il contient.

Entre Castellane et Moustiers-Ste-Marie, il a creusé des gorges uniques en France. C’est Martel (1859-1938), l’un des fondateurs de la spéléologie, qui le premier explora ces gorges dès 1905.
Dans les années 20, des belvédères sont aménagés le long du canyon, et dès 1947, la route de la corniche sublime permet d’en suivre la rive sud.

Contrairement à la plupart des fleuves et des rivières, le Verdon n’a jamais été utilisé comme voie de communication mais plutôt comme frontière.
Il est régulé par cinq barrages : 

  • Castillon à St-André-les-Alpes
  • Chaudanne près de Castellane
  • Ste-Croix , le plus grand avec 767 millions de m3
  • Quinson
  • Gréoux
Le pont de Galetas, entrés des gorges du Verdon
Décor de carte postal !

Le pont de Galetas enjambe le Verdon à la sortie des gorges. Il fait ainsi la jonction entre les 2 départements du Var et Alpes-de-Haute-Provence.

pont de l'Artuby
Pont de l’Artuby

Long de 107 m pour une hauteur de 138 m, le pont de Chaulière (de son vrai nom) a été construit d’une seule arche, en béton armé, entre 1938 et 1940. Certains courageux – en manque d’adrénaline- n’hésitent pas à effectuer un saut à l’élastique au dessus de l’Artuby…

Des points de vue exceptionnels !

Jusqu’au lac de Ste-Croix, les gorges du Verdon nous offrent des points de vue impressionnants sur une trentaine de kilomètres !
 – Les balcons de la Mescla
 surplombent de 250m l’endroit où les eaux du Verdon se mêlent à son affluent l’Arturby. Le mot « mescla » implique en occitan l’idée de « mélange ».
– Les tunnels du Fayet, creusés dans la roche, longent la falaise à 400m de haut.
– La falaise des cavaliers
– Le cirque de Vaumale,
qui doit son nom à la source qui coule à côté de la route,  déploie son arc à environ 700m au dessus du Verdon. L’altitude de la route est ici de 1204m et le sommet de la montagne – le Grand Marjès culmine à 1577m. Nous pouvons profiter des vues dégagées sur le lac de Ste-Croix, ainsi que sur le Lubéron, le Mont Ventoux et la montagne de Lure dans le lointain.

Le château d’Aiguines, avec ses tuiles vernissées, date de la Renaissance. Ce village très ancien a développé une activité économique très originale : le tournage sur bois. Les boules de pétanques en buis étaient cloutées pour augmenter leur résistance.

Le lac de Ste-Croix

Créé en 1975, le lac occupe une surface de 2 200 hectares à la sortie des gorges du Verdon. Ses eaux d’un bleu vert intense s’étirent sur plus de 10 kms et se prêtent à merveille à tous les sports nautiques. En franchissant le Pont de Galetas, nous avons d’un côté l’entrée du canyon et de l’autre, un large panorama sur le lac.

Déjeuner libre à Moustiers-Ste-Marie

Célèbre pour ses faïences, Moustiers-Ste-Marie est classé l’un des plus beaux villages de France. Entre les 2 rochers qui l’encadrent au-dessus de la chapelle Notre-Dame de Beauvoir, brille depuis des siècles une étoile suspendue à une chaîne, ex-voto légendaire d’un chevalier revenu vivant des croisades.
La taille de l’étoile, originairement à cinq raies, a varié au cours des temps. Aujourd’hui, la chaîne longue de 135 m, pèse 150 kg et l’étoile dorée à l’or fin, mesure 1.25 m

champs de lavande de Valensole

A quelques kilomètres de là, sur le plateau de Valensole, la lavande fleurit dans les champs pour notre plus grand plaisir de la mi-juin à la mi-juillet.
Si vous avez la chance d’être dans la région à cette période de l’année, l’excursion – La route de la lavande – spécialement organisée autour de cette fleur emblématique de la Provence est proposée.

en savoir plus …

Pour le retour, nous traverserons les pittoresques vignobles du Var.